lundi 22 février 2010

L'immeuble Panayot (bis)

Ayman Baalbaki, L'Armonial
J’ai, dans un post précédent, évoqué la destruction de l’Immeuble Panayot avec nostalgie et résignation : « Avec la destruction de l'immeuble Panayot, Beyrouth fait un pas de plus dans sa lente et méthodique marche vers la barbarie. »

Depuis, à chacun de mes retours au Liban, je constate que de nouveaux pans du patrimoine architectural beyrouthin sont littéralement effacés de la mémoire de la ville.

Quand j’y suis encore retourné il y a quelques jours, c’était pour apprendre que l’âpre et inégal combat entre promoteurs immobiliers et architectes protecteurs du patrimoine s’était soldé par l’accord suivant : L’immeuble Panayot sera détruit, sa façade sera conservée et surmontée d’une tour moderne.

Immeuble Panayot 2010
Lorsque je me suis rendu sur le site du chantier pour prendre quelques photos, j’ai découvert la belle et autrefois imposante bâtisse vidée de son contenu, soutenue à bout de bras par un écheveau d’échafaudages en acier de couleur verte, soulignant le dérisoire acquis des architectes.

Devant cette vision désolée, j’ai aussi réalisé que la nostalgie et la résignation avaient cédé la place à une coupable indifférence. Je me suis alors souvenu avoir entendu une voix familière me dire : « Si c’est ce que les libanais veulent, c’est ce que les libanais auront. »

8 commentaires:

nadche a dit…

Et tu oublies la question que ça suscite : "Et si c'est ce que les libanais veulent, qu'est-ce que j'ai de commun avec eux ?"...

Du diable que ce pays n'est pas simple.

claire a dit…

à la fois vu comme ça, c'est pas mal du tout..ils devraient laisser les échafaudages, c'est intéressant.
Nous on se tape Beaubourg et les Halles, si ça peut te consoler:)

Camille a dit…

Revue scientifique en ligne consacrée à la conservation-restauration: www.ceroart.org

Paula a dit…

Good picture! et bcp de choses dites avec peu de mots.

Suzanne a dit…

Vous aviez écrit un article beau et émouvant sur cet immeuble, l'année dernière, et je comprends votre nostalgie.

david a dit…

je vais me faire l'avocat du diable, car je suis le premier à regretter ces bâtisses que l'on gomme sans vergogne...
si je ne me trompe pas, l'immeuble en question se situe non loin de l'Albergo, à 5mn de Sodeco. Ce projet immobilier (L'Armorial) me paraît moins stupide que d'autres: conserver l'intégralité de la faça d'un immeuble magnifique et à l'abandon au pied d'une tour résidentielle me semble plutôt une bonne idée en soi. Ce qui me dérange le plus, ce sont les projets comme celui de la rue Sursock, avec une immense tour qui va écraser la villa Audi et le musée Nicolas Sursock, avec destruction du jardin en prime.

myriam a dit…

On a du mal à imaginer que cette façade puisse être surmontée d'une tour ...
Elle me rappelle étrangement d'autres façades d'immeubles dans d'autres villes qui pourtant n'ont pas connu de destruction mais que la modernité et la frénésie immobilière grignotent peu à peu.

SKIZO a dit…

Great
Work
good
sources
of
Inspiration